Voila, c’est fini

 

Mon amour,

Voila, une page c’est tourné.

Notre histoire a commencé il y a un bon moment. Les débuts n’ont pas été simple, même si je nous estime chanceux: nous avons évité pas mal d’écueil et de piège.

Nous avons vécu ensemble une belle aventure.
Nous y avons mis fin samedi 4 juillet.
Sans larmes, sans cri, et il me semble d’un commun accord.

Je me suis bien sur posé beaucoup de question sur cette fin. Avons nous eu raison? Est ce que je n’aurais pas du faire un peu plus d’effort?

Et en même temps cela faisait un moment que ces questions me taraudaint. Devions nous continuer?
Je n’en avais pas vraiment envie sans avoir le courage d’y mettre fin pour autant.
Difficile aussi de changer les habitudes. Et de renoncer…
Et en même temps, je sentais bien que c’étais moi qui était demandeuse, qui insistais, plus que toi.

Un peu compliqué tout ça.

Mon amour, je ne te reproche rien, bien au contraire.
Ce bout de chemin ensemble a pansé bien des blessures. Et pour ça je te dis merci.
Parce que si nous avons été aussi loin, c’est que nous l’avons souhaité tous les deux.
Il aurait été plus simple par moment d’arrêter, de laisser tomber, de choisir certaines facilités. Mais nous nous sommes accrochés, nous avons persévéré. Tous les deux.
Nous avons vécu une vrai belle histoire.

Mais voila.
Ces derniers temps nous en avions moins envie.
Le matin c’était toujours moi qui m’approchais de toi. Qui te proposais.
Et ça faisait déjà un moment qu’il n’y avait rien d’autre en journée.
Tu étais moins tendre, j’étais moins confiante.
Petit à petit notre moment de tendresse se raccourcissait. Signe que nous n’en avions plus vraiment envie ni l’un ni l’autre.

Bref.

Le samedi soir nous étions invités, j’ai bu un peu. Pas tant que ça, 3 verres je crois. Suffisamment pour que le lendemain j’ai la langue pâteuse et un arrière gout dans la bouche. Je n’ai pas eu envie de te proposer, je ne trouvais pas cela…correct. J’ai attendu de voir ce que tu ferrais. Tu ne t’es pas approché. Alors…

Alors sans cri ni larme, sans même l’avoir réellement décidé, notre allaitement c’est terminé.

Au bout de 16 mois. Presque jours pour jours.

Depuis tu ne m’a pas redemandé, tu n’as à aucun moment tiré sur mon t-shirt comme il t’arrivait parfois de le faire, tu n’as eu aucun geste vers mes seins.
Pourtant tu m’as vu nu. Je t’ai même proposais il y a quelques jours. Tu t’es approché et puis…tu es parti en rigolant. Sacré coquin.
Tu ne semble ni malheureux ni en manque. Tu es toujours aussi souriant.
Et je reconnais que je suis finalement soulagée. Je ne suis ni malheureuse ni en manque. Et je souris aussi.

C’est une vrai belle histoire que nous avons vécu tous les deux, qui m’a réconcilié avec moi même, avec la maternité. Surtout avec ce que j’avais l’impression d’avoir loupé de la maternité. Et qui m’a donné un peu plus confiance en moi aussi.
Je n’ai aucun regret.

Mais tout à une fin et je crois que nous avons également réussi celle ci. 🙂

Et nous continuons notre route, avec pleins d’autre belles aventures.
Alors merci mon amour.
Merci à mes amours pour cette belle vie.

Publicités

7 réflexions sur “Voila, c’est fini

  1. Pingback: Petite séparation | Nos petits coeurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s