Avant le 29 mars

Durant les quelques jours qui ont précédés notre départ nous avons été débordé. Parce qu’on le voulait bien.
Alex a fait de l’enduit dans la cuisine, et du ponçage.
Le vendredi j’ai accueilli les ouvriers pour la pose de la fenêtre. Ca nous a fait tout drôle ce changement. A l’extérieur je trouve que la nouvelle fenêtre dénote un peu, étant donné qu’elle est différente des autres portes et fenêtres de la façade (qui ont des croisillons dorés à l’intérieur). Mais j’ai déjà mon idée pour l’intégrer davantage !

lezours - travaux cuisine changement fenêtre

Nouvelle fenêtre vue extérieur

A l’intérieur c’est…super ! Devant l’ancienne porte fenêtre nous avions toujours un store baissé, maintenant on peut laisser ouvert. Nous avons donc plus de lumière.

lezours - travaux cuisine changement fenêtre

vu intérieur

Le Vendredi je me suis aussi offert une petite sortie, chez castoch. (après le retour d’Alex du boulot, on n’a pris aucun risque : Valentin est resté au chaud à l’abris de…tout ! lol)
Nous avons fait une sous couche de peinture dans la cuisine dés que les enfants ont été couchés.

 

lezours - travaux cuisine peinture

Sous couche

lezours - travaux cuisine peinture

Sous couche

Et puis j’ai appelé l’hôpital, pour les prévenir que Valentin a toujours un rhume. Quelques jours avant j’ai été voir notre pédiatre, qui nous a conseillé de lui donner du doliprane et de nettoyer le nez. Mais rien n’y fait.
La secrétaire de Massy m’a dit de continuer les lavages de nez mais pas le doliprane. Et de rappeler lundi matin pour savoir ce qu’on fait.

Le samedi on a trainé et trainé et trainé. Les deux pieds englués dans notre non-envie d’avancer. On a regardé notre mur, on s’est occupé des enfants.
Notre amie C est venue chercher Chewie le chien. Petit pincement au cœur pour moi, c’est toujours la première étape le départ du chien.

 

Dimanche branle bas de combat, tous sur le pont !
Regroupement des papiers et des bagages.
J’ouvre ma valise pour ajouter quelques vêtement léger (il faut chaud à l’hôpital) et là, misère : je découvre un sac de linge sale qui se cache là depuis 3 semaines. Du linge que je veux absolument emmener ! Mais qu’elle cruche ! Je ne pouvais pas vérifier avant ???!!!
Hop hop faire tourner une machine avant de partir, faire sécher un peu et embarquer mouillé. Tant pis.

Refaire certain sac, prévoir un sac pour les 3 premiers jours (dimanche soir, lundi et mardi) pour Valentin et moi. Alex s’occupe de son sac et de celui de Gabi.
Refaire les sacs de nourriture, partir plus léger que la dernière fois puisque l’hôpital fourni pas mal de chose pour Valentin (nourriture, couches).
Prévoir quelques petites choses en plus, comme des tongs.
Charger la voiture, rejouer au tétris et se rendre compte que ça rentre mieux qu’il y a 3 semaines !

Et partir direction Le Havre. Non sans avoir perdu plein de temps, parce que toujours pas l’envie de partir.
Avec la désagréable sensation que cette fois nous avons fait les choses à l’arrache et d’avoir oublié quelque chose.
Faire quelques mètres en voiture et…demi tour ! On a oublié 2 ou 3 petites choses indispensables !

Faire une partie de la route, et ce rendre compte qu’on a oublié le repas de Valentin pour le soir ! Pas de petit pot (puisque fourni par l’hôpital , nous n’en avons pris aucun!) ! Et dimanche soir oblige, aucun magasin d’ouvert. Tant pis, on se débrouillera chez les grands parents.

Forcément on est tristounet sur la route.
Gabi est ravis : il va en vacances!
Valentin roupille.
Arrivée au havre, la voiture va dans le garage (ça nous permet de ne pas devoir la vider complètement) , nous déchargeons le minimum pour nous et les affaires de Gabi.

La soirée se passe tranquillement.
Valentin reste dans nos bras et nous évitons un maximum les interactions physiques avec les personnes présentes. Le report trois semaines précédentes nous a servi de leçon.

Nous allons nous coucher : Alex avec Gabi, moi avec Valentin (dans des grands lits).
A ce moment là nous pensons que l’opération sera encore reportée. Et ça ne nous rassure pas. Valentin s’essouffle de plus en plus, a le teint gris.

Si le report de l’opération a eu une chose de bonne c’est que nous voulons qu’elle ait lieu.

Nous sommes prêt à nous battre.

lezours - coeur réparer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s