Ça y est j’ai écris

Depuis le temps que je dois le faire.
J’ai écris cette partie de l’histoire qui était manquante. Celle entre le avant et le après.

J’avoue qu’il m’a fallu un peu de courage. Et que j’ai versé quelques larmes.
J’ai relu les notes, revu les photos.
Ça m’a noué la gorge et mit le ventre à l’envers.

Depuis qu’on est rentré, c’est derrière nous.
Je n’aurais pas cru tourner la page comme ça, aussi vite. Je n’aurais pas cru vouloir autant oublier.
Alors se replonger dedans…

On nous demande de temps en temps depuis quand. Et je ne sais pas. Je ne compte pas.

Pourtant les jours comptent. Ils comptent même beaucoup.
Ces jours de notre nouvelle vie.

Je croyais que ça serait plus difficile que ça, de laisser le stresse comme une vielle peau. Je croyais qu’il me collerait au corps et à l’âme comme une mauvaise habitude.
Mais non.
En tout cas, pas en ce qui concerne actuellement la cardiopathie de Valentin…

A coté de ça nous n’avons aucun problème pour en parler, quand on nous pose des questions. Le sujet est d’autant plus facile que c’est derrière nous, et pas devant. Le chemin est connu puisqu’il est passé. C’est plus facile, la fin de cette histoire là est déjà écrite.

Voila. C’est derrière nous. Et c’est écrit.
Si Valentin et Gabriel veulent savoir un jour, on pourra se remémorer et leur raconter.
En attendant je peux ranger les photo et laisser mes souvenirs s’étioler.

Dans les jours qui viennent je vais publier l’histoire en 4 ou 5 articles. A vous de voir si vous avez envie de la lire. Ou pas 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s