Courriel adressé à notre mairie pour des problèmes rencontrés à la cantine par Gabriel

Depuis quelques mois Gabriel a de plus en plus de mal à aller à l’école. Surtout les jours ou il y a de la cantine.
Il a fallu creuser longtemps pour enfin comprendre ce qui se passait dans sa petite tête. Et ce qui se passait tout court.
Il y avait déjà eu quelques problèmes l’année dernière, nous en avions parlé à l’école, les atsem nous avaient apporté une vrai aide car à l’époque elles avaient le droit d’être présente sur le temps du midi.
Elles nous avaient aussi confirmés, ainsi que les institutrices, qu’il y avait de vrai problème. Et qu’il fallait que nous, parents, on en parle.

L’année dernière ça m’avait déjà énervé, mais je ne voulais pas être la « mère poule surprotectrice qui croit tout ce que lui raconte son fils ». Il y avait une accumulation de petites choses, rien de grave. C’était un peu difficile de protester.
Cette année nous avons encore discuté avec l’école. On nous a dit que cette fois la mairie avait interdit aux atsem d’être présentent le midi, à la cantine. Elles nous ont dit d’écrire, encore. On sent qu’ « il se passe des choses ».
Ce que nous rapporte Gabriel est un peu inquiétant par moment.
On essaye de rester zen malgré tout, surtout devant lui. Mais ouch quoi!

J’ai contacté la mairie, j’ai eu une personne qui m’a fait comprendre la même chose : il faut des écris pour que les choses bougent « parce que les parents nous appellent, mais ils ne nous écrivent pas, alors la mairie ne peut pas faire grand chose ».

Alors voila, j’ai écris. Et j’écrirais encore si il le faut.
Et si écrire ne suffit pas, à un moment, la maman ours que je suis va sortir de sa grotte.

 

**********************************************************************

Bonjour,

Nous sommes les parents de Gabriel , scolarisé en grande section de maternelle et qui mange à la cantine tous les jours.
Nous nous permettons de vous écrire car nous constatons que sur le temps de la cantine notre fils rencontre des problèmes et vit de plus en plus mal le fait de devoir y aller.

Je tiens à préciser que notre fils n’a jamais eu aucun problème pour manger avant, qu’il a été gardé par plein de personnes différentes (assistante maternelle, grands parents, amis, etc) et qu’il n’y a jamais eu de problème quel qu’il soit (pour manger, pour obéir, aucun problème de violence).

Il nous a raconté qu’il se faisait taper par d’autres enfants lors de la récréation du midi (en rapport avec la cantine).
Il semble que ça soit un jeu : plusieurs enfants décident qu’il y en a un « méchant » et le frappe.
La première fois nous avons pensé que c’était des histoires d’enfant et nous lui avons juste dit de ne pas jouer avec ces enfants là et de prévenir les adultes.
La deuxième fois nous lui avons posé beaucoup plus de question et avons cherché à comprendre ce qui se passait.

D’après ce que nous comprenons, quand ça arrive, il ne peut pas quitter le jeu parce qu’il y a plusieurs enfant qui l’en empêche. Il leur a dit qu’il ne voulait pas jouer avec eux mais ces enfants ne lui ont pas laissé le choix. Et qu’il n’y avait aucun adulte qui surveillait pouvant l’aider.

Nous trouvons cela très inquiétant : nos enfants ne sont donc pas surveillés sur le temps de midi ? Ils sont livrés à eux même ?

Nous avons également appris que les « dames de la cantine » crient tous le temps. C’est en partie pour ça qu’il ne va pas leur parler, il ne se sent pas en confiance avec elles, il a peur de se faire encore disputer. Une d’elles lui aurait même dit qu’il était « chiant».
Je veux bien que ça soit compliqué de gérer autant d’enfants, mais justement, ce sont des enfants ! Et j’ai envie de dire à cette dame que si travailler avec des enfants est trop chiant, il faut peut être changer de boulot.

 

Enfin je profite de cette lettre pour signaler que les repas ne semblent pas de qualité. Alors que notre fils mange de tout sans problème ou qu’il aille, nous constatons qu’il mange rarement le repas complet à la cantine
Très souvent il nous dit avoir gouté la viande, mais que soit la viande, soit la sauce avec, n’était pas bonne du tout alors il ne mange pas. Est-ce normal ? Nous ne pensons pas.
(Ce qu’il préférait manger il y a encore peu de temps était les épinards. Mais merci les repas de la cantine : maintenant il ne veut plus en manger !)

Il semble aussi qu’on demande aux enfants de manger très rapidement, trop peut être ?
Nous savons qu’il y a plusieurs services le midi, car il y a beaucoup d’enfants qui mangent à la cantine et que la salle n’est pas assez grande pour les accueillir tous en même temps.
Mais ce n’est peut être pas une raison suffisante pour presser les enfants et faire du repas, qui devrait être un moment de plaisir, un moment de stresse. A force de les inciter à manger toujours plus vite, la finalité est-elle d’en faire des boulimiques ?

Nous avons discutés avec d’autres parents qui ont fait le même constat que nous. Je trouve ça triste que nous soyons tous réduit à vous laisser nos enfants parce que nous n’avons pas le choix alors que la nourriture n’est pas bonne, l’ambiance est mauvaise et qu’il y a peut être un manque de sécurité.

 

Nous espérons que vous ferez le nécessaire pour que les moments passer à la cantine par nos enfants, sous la responsabilité de la mairie, redeviennent sinon agréables, au moins sécurisant et dans une ambiance neutre.

 

Cordialement,

PS : copie de ce mail envoyé à l’école et aux conseillers municipaux de la minorité

**********************************************************************

Alors avant qu’on me reproche d’être une mère poule, qu’on me dise que ce ne sont que des histoires d’enfants, j’aimerais rappeler comme écris plus haut qu’on nous a demandé d’écrire (l’école, la mairie), qu’on nous a fait comprendre à mots couvert que nous avons raison de nous inquiéter, mais que eux ne peuvent rien faire.
Signe qu’il y a un/des problèmes, mais que personne n’en parle.

Ensuite je peux comprendre que travailler avec des enfants, surtout quand on n’a pas les diplômes pour, c’est fatiguant, usant voir « chiant ». Ce que je reproche au sujet de ce terme, ce n’est pas d’avoir une baisse de forme ou de motivation dans le travail, mais de dire a un enfant qu’il est chiant. Gabi s’est pris ça en pleine tête, sans comprendre ce qu’il avait fait de mal. Ce n’est pas très pédagogique.
Et ça me gonfle d’autant plus que nous à la maison on fait très attention aux mots que nous utilisons. Et « chiant » est limite un gros mot pour nous.

Et puis bon, j’ai oublié de raconter d’autre petite chose qui me reviennent en mémoire, comme par exemple le fait qu’on leur fait du chantage : « Si vous ne vous taisez pas, on ne vous donne pas à manger! »
C’est encore super pédagogique. Surtout qu’après on tarde à les servir pour leur demander de manger en 10 minutes. Youpi!
Parfois il n’y a pas suffisamment des plats pour tout le monde.
Parfois on laisse les petits se débrouiller, par exemple pour se servir seul dans des grands plats! Donc les premiers en ont trop dans leurs assiettes, les derniers n’ont rien. Tant pis pour eux!
Les adultes présente passent tellement de temps à crier, que quand il y a un problème ou que les enfants ont besoin d’aide (comme pour couper leur viande) ils préfèrent ne rien demander. Et ne pas manger.
Re Youpi!
Et forcément, on les dispute parce qu’ils ne mangent pas.

Bref j’ai mangé à la cantine quand j’étais gamine, ce n’était pas une sinécure.
Je conçois qu’autant d’enfants c’est du boulot et que c’est fatiguant. Mais quand on en arrive à crier tout le temps sur les enfants, à se défouler sur eux, à les laisser livrer à eux même, y compris dehors sans surveillance, je pense qu’il y a un GROS problème.

Et puis il y a ces gosses qui se regroupent pour en taper un autre. Qui n’a pas le droit de se défendre ni la possibilité de fuir. Pour le coup, ça, dans ma scolarité, je n’y avais pas été confronté. Pourtant j’en ai vu des choses.
Alors d’ou ça vient? C’est quoi ces histoires?
Quand on en a parlé à la maitresse, elle nous a dit qu’elle faisait réguliérement des points avec les enfants sur le sujet (on ne tape pas, on ne force pas un enfant à jouer quand il ne veut pas, etc.) et qu’ils savent quels enfants font ce genre de chose. Ca m’a scotché : ça veut dire que c’est déjà arrivé? Que ça revient régulièrement?
Je sais que c’est moche, mais je ne peux m’empêcher de me demander comment sont les parents de ces enfants, et comment ils les éduquent, pour que leurs gosses trouvent drôle de ce mettre en groupe pour en frapper un seul…
Alors je ne vais pas brandir la carte du harcèlement scolaire, parce que je pense qu’on n’en est pas là. Mais je n’ai surtout pas envie qu’on en arrive là! Et pour ma part, là, ce n’est absolument pas normal comme comportement.

En attendant, Gabi ne va pas aller à la cantine la semaine prochaine. Et dés qu’on rentre de l’opération de Valou il n’y retourne pas pendant 2 mois. Après il faudra bien puisque ce qui est prévu c’est que je reprenne le travail et Alex aussi (c’est prévu…mais je me méfie de ce qui est prévu puisque depuis un moment ce qui devrait arriver n’arrive pas!! Et ce qui arrive n’était pas prévu…bref).

Bref, à suivre.

 

Publicités

Une réflexion sur “Courriel adressé à notre mairie pour des problèmes rencontrés à la cantine par Gabriel

  1. Pingback: Rendez vous à la mairie | Nos petits coeurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s