bébé sous observation parentale

Depuis le rendez vous chez le pédiatre en décembre, nous observons d’avantage Valentin.

Et nous avons fais la constatation, qu’effectivement, il nous demande beaucoup.
Beaucoup d’attention, de bras, de présence.
Les jours qui ont suivis, en décembre donc, ont été assez pénibles. Pas parce qu’il râlait ou était grognon. Plutôt parce qu’on en avait un peu marre quand même, de devoir nous occuper de lui tout le temps. Vraiment tout le temps.

Alex et moi nous nous sommes posés la question : est ce que Valentin nous demandait soudainement plus ou est ce que le pédiatre nous a fait nous rendre compte de la situation?

Je pense que c’est un peu des deux : oui Valentin demande de la présence et de l’attention. Plus que ne le faisait Gabriel.
Mais je me rends compte à quel point Gabriel était un bébé exceptionnel. Irréel comme l’avait dis un collègue à l’époque (Gabi avait 6 mois, on l’avait emmené à une soirée resto entre collègue, il était passé de bras en bras, avait rigolé toute la soirée et n’avait pas du tout pleuré, même fatigué, alors que couché à minuit. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autre.) Nous on se disait qu’il était « normal ». Oh bien sur on était fan de notre bébé, comme on peut l’être de Valentin. Mais aujourd’hui que nous avons Valou, nous nous rendons bien compte à quel point Gabi était un bébé facile à vivre, toujours souriant, toujours heureux, acceptant la vie comme elle est, et pleurant très peu.
(bon par contre, Gabi n’a fait ses nuits qu’à 9 mois… et encore j’entends par là qu’il ne mangeait plus la nuit à 9 mois. Mais on a du se lever au moins une fois la nuit jusqu’à ses 2 ans…)

Ce qui ne veut pas dire que Valentin est un bébé chiant. Loin de là.
Valentin est plus exigeant, plus en demande. Plus câlin aussi. Et ça c’est bonheur pour moi.

Comparer nos petits bonhommes ne sert à rien. Ils ont tous les deux un caractère différent, et les qualités qui vont avec. Et nous sommes fans autant de l’un que de l’autre.

Tout ça pour dire qu’il y a un mois nous avons remarqué qu’effectivement sans avoir complétement raison le pédiatre n’avait pas non plus tout à fait tord : bébé Valou est beaucoup après nous, très souvent pour ne pas dire toujours en demande vis à vis de nous, surtout de moi.

Et puis au bout de quelques jours ça c’est calmé.
Comme si il avait eu besoin de se rassurer après les discours du médecin, mais que maintenant il pouvait se détendre. D’ailleurs il est plus détendu qu’avant ce rendez vous.

Aujourd’hui il est plus cool qu’il ne l’était avant.

Exemple : il s’endort plus facilement le soir. Avant il ne dormait que si je venais au moins lui faire un bisous, la plupart du temps il fallait que je lui donne le sein. Là Alex peut le coucher, il n’y a pas de problème.

Bien sur il aime toujours qu’on s’occupe de lui, très régulièrement il essaye d’attirer notre attention en rigolant ou en toussant. Et le soir quand Alex rentre il veut son papa. Et il pleure si papa ne le prend pas tout de suite dans ses bras.
D’ailleurs il est plus demandeur le soir.
Mais depuis quelques temps, pourvu que ça dure, il est aussi plus cool.

Le meilleur exemple c’est les nuits.

Ah les nuits, j’en ai tellement parlé. Je ne parle presque plus que de ça depuis des mois.
Faut dire que ça a été quand même assez difficile, et que je n’avais pas de solution.
Mi décembre j’ai dis à mon fils que si il ne dormait pas la nuit, nous serions obligé de le mettre dans la chambre d’à côté, tout seul. Pour qu’il apprenne à dormir.
Je l’ai mis dans le lit de son frère et je lui ai dis « tu vois on va mettre ton lit là, tu dormira là et maman elle dormira à côté avec papa et Gabi » et j’ai fais semblant de quitter la chambre (j’ai été sur le pas de la porte).
Il m’a regardé sans rien dire.
Je ne sais pas si il a compris, ou si pour lui c’était le bon moment mais pendant quelques temps il y a eu un vrai mieux.

 

Bon.
La lune de miel ou notre titi m’a laissé dormir quelques 6 h d’affilées n’a pas durée plus de 2 jours à l’époque.
Il y a eu du mieux et puis il y a eu du pire : des nuits ou il s’agitait toutes les heures….Ouch.

Mais toujours en observation, j’ai constaté que…c’était peut être de ma faute.

Quand je me couche, Valentin se réveil souvent quelques minutes après. Faut dire que je ne peux pas m’empêcher de vérifier qu’il respire, de chercher ou est la tétine et d’enlever le t-shirt qu’il se colle systématiquement sur le nez.
Et notre petit bonhomme à le sommeil assez léger. En tout cas me concerne: Alex peut ronfler et faire tomber des objets, Valou ne se réveil pas. Moi je rentre dans la chambre, je me mets sous les couvertures, en utilisant des ruses de sioux pour ne pas faire de bruit…ça le réveil quand même!

Et si je me couche tard (très tard, ou très tôt c’est selon le point de vu) j’ai l’impression qu’il se réveil moins.

Donc…je me demande si Valentin ne se réveil pas pour me faire plaisir et me rassurer. Et peut être un peu pour me tester aussi (« Tiens maman est là, et si j’essayais d’avoir un câlin? » lol)

J’en arrive à me dire que peut être, malheureusement, il dormirait mieux si il n’était pas dans la même chambre que moi. Et ça me fait mal au coeur. Et ça me stresse. Parce que c’est extrêmement difficile pour moi de le faire dormir toute une nuit tout seul. Pour la sieste je n’ai pas de soucis, mais je suis éveillée et le baby phone est allumé.
Pour la nuit, ça m’inquiète. Mais c’est aussi comme si je devais me priver d’un plaisir.

Je ne sais pas ce que je dois faire.
Parfois je me dis qu’après tout, c’est moi que ça regarde si je dors mal.
Mais pas que : Alex le subit aussi maintenant qu’il redort dans la chambre parentale. Et Valentin semble ne pas super bien dormir non plus.
Je me demande si je fais bien, ou mal, si j’ai raison ou tord.
Mais en tant que parent c’est quand même assez souvent qu’on se retrouve confronter à ce genre de dilemme! lol
La solution doit venir de moi pour que je l’accepte et que les choses se passent en douceur et naturellement.
Mais j’avoue que je suis mitigée. Je suis tentée d’éloigner Valentin et en même temps je crois que si je le fais je vais passer mes nuits à aller dans la chambre d’à côté :S

Alex de son côté se demande si les réveils nocturnes ne sont pas lié à la cardiopathie (la revoilà celle là…ça faisait longtemps! lol). A l’hôpital on nous avait expliqué que Valentin allait dés-saturer davantage la nuit. Alex se demande si ce n’est pas un réflex du cerveau de réveiller le corps quand il dés-sature trop.
C’est une théorie que je n’aime pas du tout et qui ne me rassure pas. J’espère vraiment que ce n’est pas pour ça que Valentin se réveil. Ça voudrait dire qu’il s’oxygène mal la nuit alors ça ne va pas me faire dormir!!!

Moi je penche plutôt pour sommeil léger + faisons un peu marcher maman + ça fait des mois que c’est comme ça y’a pas de raison que ça change!! lol

 

Depuis 1 semaine, le dernier rendez vous chez le pédiatre, j’ai décidé d’allaiter de nouveau Valentin la nuit. Pour une meilleurs prise de poids. Je reste persuadé que Valentin prend mieux du poids quand je l’allaite, et que chaque fois qu’on diminue le nombre de tétée par jour le poids stagne ou diminue.
Les deux premières nuits ont été un peu dures. Pas si simple de se remettre dans le rythme.
Et puis…depuis 2 ou 3 jours…Valentin prend une dernière tétée vers minuit, la suivante vers 5 ou 6h du matin!
Petit bémol, monsieur dormant à priori mieux, il a décidé ce matin que 5h c’était une heure très raisonnable pour se lever! Bizarrement papa et maman n’étaient pas d’accord!! lol

Mais on ne peut que noter l’évolution positive!
Est ce que ça y est, il va faire ses nuits, à 10 mois ???
Mystère…. lol

De toute façon il y aura surement encore des rechutes.
Mais par contre, mon petit bonhomme semble bien heureux d’avoir de nouveau droit aux tétées nocturnes. Il faut voir son sourire!

Alors voila, les choses changent, évoluent, on continue, on avance, on s’adapte.
Je n’ai toujours pas mis mon fils dans « sa » chambre, je le garde encore à côté de moi. Et je l’allaite toujours.
Pour combien de temps? je ne sais pas. Au moins jusqu’à l’opération j’espère. Peut être encore un peu après. On verra.

Si il y a une chose que je fais très bien maintenant, alors que j’en étais incapable il 1 an, c’est de me/nous laisser le temps.
De toute façon un jour Valou dormira la nuit, je retournerais au travail, l’allaitement s’arrêtera, tout un tas de chose changerons. Mais on verra quand les changements surviendrons.
Il semble que ça ne soit pas pour aujourd’hui! 🙂

 

 

Publicités

4 réflexions sur “bébé sous observation parentale

  1. Ah lala, je me retrouve un peu dans ton article…. Un grand ultra simple, un bébé crème que tu trimballes partout et que tout le monde t’envie, et une petit deuxième moins simple très loin de ce que tu as connu… MAlheureusement je te dirai qu’il n’y a pas de recette miracle. Mon Zouave a 3 ans auourd’hui il fait ses nuits ou presque depuis quelques mois, mais l’endormissement est encore un peu dur. C’est un angoissé de la séparation, même s’il n’a jamais vraiment eu à tester la séparatin avant l’école ca a toujours été le cas. Il a toujours besoin d’attention ca se traduit par des demandes en boucle alors que tu es juste à côté de lui , maman regarde regarde regarde regarde, alors que bien sur t as regardé éjà maintes et maintes fois, l’a félicité. Un jour j’ai décidé de moins me laisser toucher par sa détresse ou sa comédie , d’expliquer les choses ( l’ecole par ex tu as le droit d’avoir peur, mais tous les enfants vont à l’école et tous les paps /mamans viennet chercher leurs enfants, aucun enfant ne passe ses nuits à l’école alors tu as le droit de pleurer, mais je n’ai pas le droit de ne pas t’emmener à l’école. Alors tu vas pleurer un peu je vais te faire un bisous et partir , tu vas t’amuser et je vais revenir te chercher.Point barre) Ca fait du bien aussi des fois d’arreter de chercher des solutions, de chercher ou on a mal fait. Pour le Zouave je me dis qu’il est né à un momnt de notre vie bien différent que son frère t ça aussi ca peut jouer. Parles de son pb au coeur au medecin et demandes un test pour etre rassurée et après si tu le souhaites tentes le dodo dans sa chambre. Bon courage

    • coucou, merci pour ton message.
      Je me suis beaucoup demandé d’où lui venait ce caractère si volontaire, j’ai longtemps pensé que c’était la séparation à la naissance, l’opération, peut être le fait de « se battre pour vivre ». Et puis j’ai rencontré d’autre petits deuz qui avait aussi plus de caractère que leurs ainés. Je fini par me dire qu’en fait c’est juste qu’ils doivent faire leur place, ils doivent « pousser » un peu les grands et attirer l’attention de papa/maman.
      Parfois je trouve ça épuisant (j’ai l’impression que toi aussi. En plus comme tu travail chez toi ça doit carrément pas être évident.) mais je fini toujours par me dire que je suis bien contente qu’il soit collé à moi. Le grand était collé à papa et beaucoup moins câlin, et ça m’a beaucoup manqué. La c’est vrai j’ai un pot de colle, mais je sais que ça ne durera pas (surtout quand je retournerai au boulot, je pourrais moins en profiter). A moins qu’il ne reste pot de colle comme le tiens (je ne sais pas si ça me fait peur ou plaisir comme idée!! lol)
      Pour son coeur on attend un rendez vous de l’hôpital, pour programmer l’opération réparatrice, d’ici un mois ou deux. Après normalement la saturation sera de 100%. On avait prévu de poser la question au cardio (si ça pouvait être à cause de ça que Valou ne dort pas bien) et puis je sais déjà ce qu’il m’aurait répondu (que non, que de toute façon c’est pas grave). Quand au pédiatre il pense que c’est du « coquinage ».
      Et moi j’ai pas envie de le faire dormir « loin » de moi. Il n’y a que si je me rendais compte que ça le gênait vraiment mais sinon pour l’instant j’ai envie de garder mon petit bébé à côté de moi.
      Sinon nous on explique beaucoup de chose aux enfants (même si on ne dit pas tout non plus, et qu’on choisi bien nos mots). Avec Gabi on l’a toujours fait, je ne sais pas si c’est pour ça que c’est un monsieur « pourquoi » maintenant. En tout cas on trouve que ça se passe mieux quand on leur dit (même tout petit, par exemple pour un vaccin) que quand on ne dit rien.
      J’espère pour toi que ton petit bonhomme accepte mieux l’école maintenant.

      • Ah c’est rigolo parce que quand je repense que je te dis si le doc te rassure vas y laisse le dormir dans sa chambre j’avais complètement occulté le fait qu’anapa a dormi dans notre chambre et pratiquement toutes les nuits pendant plus de deux ans. De toute manière Anapa est un SLF (sans lit fixe) il dort n’importe ou sauf dans le lit qu’on lui attribue. J’spère que sa santé sera améliorée par la chirurgie et qu’après tu trouveras une bonne solution pour votr sommeil à tous. C’est pas simple. Ici l’école ca va mieux parait qu’à l’école c’est un adorable bonhomme très interressé ; ). Je me souviens qu’un medecin qui avait accepté de aire toutes les consultations avec anapa dans mes bras car il hurlait et se debattait de trop, m’avait dit » courage maman les bébé très accrochés à leurs parents sont des très bons indépendants plus tard! Il faut etre rassuré sur les liens affectifs que l’on a avec ses parents pour avancer serein dans la vie » Mon grand qui était très sociable à beaucup moins confiance en lui que le petit alors j’aime croire qu’il a raison ce sage docteur. Je t’envoi du courage bises

      • Je suis tout à fait d’accord avec toi (et ton docteur!) et même constat : le grand à moins confiance en lui, alors que je sens une force et une volonté incroyable chez Valentin.
        J’adore l’expression SLF!! mdr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s