1/2 année

Et voila, Valentin a eu 6 mois.

Quand je regarde ses mains, ses pieds, ses yeux, son nez…je trouve que tout ces petits bouts de lui on énormément grandit depuis sa naissance.
Quand je le regarde en entier, je le trouve tellement petit.

Durant ce dernier mois beaucoup de chose ont changé. Difficile de dire exactement quoi ou comment, mais il y a un je ne sais quoi qui fait que tout est différent.
Peut être parce que comme je l’explique dans le billet précédent, Valentin commence a avoir un rythme de vie, quelques mimiques ou habitudes qui font qu’on repère plus facilement si il a envie de dormir, si il a faim, ou autre chose.

Et puis durant ce dernier mois nous avons fait beaucoup de chose en famille. Alex a eu trois semaines de congés en août. Nous nous sommes décidés un peu à l’arrache à partir en vacances une semaine. Tout cela à créé de nouvelles habitudes, nous avons fait de nouvelles expériences tous ensemble. Et je pense que Valentin a bien profité d’avoir son père et son frère aussi souvent avec lui.

Je voudrais tout noter et me souvenir de chaque moment, de chaque petit pas en avant, de chaque nouveauté. Malheureusement c’est impossible. J’essaye de prendre des vidéos ou des photos, mais certainement pas suffisamment. J’essaye de profiter de mes loulous, ils changent tellement vite. J’ai déjà la nostalgie de ces 6 premiers mois de Valentin et des premiers années de Gabi. Ça passe vite. C’est ce que tout le monde dit je sais, c’est commun. Mais c’est vrai aussi qu’on a tellement l’impression de ne pas avoir le temps de se poser, que le temps file à toute vitesse…

Et puis, il n’y aura certainement plus de bébé chez nous. C’est la dernière fois que nous rangeons les petits habits, la dernière fois que nous utilisons tel jouets, la dernière fois qu’il y aura des premières fois…

Je suis vraiment mélancolique. C’est la saison aussi qui veut ça 😉

 

Dans les nouveautés, Valentin aime de moins en moins être allongé. Nous avons récupéré le petit bureau gonflable de Gabi, qui permet aux petits d’être assis et bien soutenu. Valentin adore, forcément.
Nous l’habillons d’avantage, nous faisons l’effort de ne plus le laisser toute la journée en pyjama.
Il porte toujours du 6 mois, mais certain morceaux deviennent petits et on a commencé à lui mettre du 9 mois.
Valentin adore toujours le bain, mais maintenant il râle quand on le sort. Il n’est pas pas content du tout que ça s’arrête.
Il aime toujours être tout nu, et depuis peu il attrape son pied pour se sucer son gros orteil! Et pourtant il ne suce pas son pouce, il préfère mordiller ses doigts!
Il aime bien être sur le ventre maintenant. Bon pas trop longtemps. Et il « monte » déjà les fesses en poussant sur ses pieds…
Il sait toujours très bien nous faire comprendre ce qu’il aime et n’aime pas, et ce qu’il veut.
Nous avons commencé la diversification. Valentin s’intéressant de plus en plus à ce que je mettais dans ma bouche et ayant même mis les mains dans mon assiette, on s’est dit que c’était le bon moment. Ça se passe bien. La ou ça nous change radicalement la vie, c’est au niveau des couches : plus de caca liquide d’allaitement, vive le caca moulé! C’est quand même beaucoup plus facile et agréable à gérer!! Si tenté que des couches puissent être agréables. Lol
Pendant les vacances nous sommes allés à la piscine du camping, tous les 4. Valentin n’a pas trop apprécié lorsqu’il était complètement dans l’eau, celle ci étant trop froide pour lui. Mais quand on ne lui mettait que les pieds, ça avait l’air de bien lui plaire. Nous irons aux bébés nageurs au printemps ou après l’opération.
Gabi lui s’est éclaté et même que maintenant il nage avec les brassards!

Voila. Autant de petites choses qui mises bout à bout font que le mois à été riche et que nous nous rendons compte que notre petit bonhomme grandit.

Et puis…

Je l’écris un peu en filigrane dans le billet « un rythme », je passe toujours énormément de temps avec Valentin dans les bras. C’est un petit garçon qui demande toujours beaucoup d’attention, de présence, d’énergie.
C’est aussi un petit garçon qui donne beaucoup d’amour, de sourires, de câlins, de tendresse. Un seul de ses regards-sourires remplit toute la maison de soleil.
Il sait me faire tourner en bourrique, me faire marcher, obtenir de moi ce qu’il veut. Par la force (en râlant) ou en me faisant du charme. Il sait me faire fondre et tout oublier en quelques secondes. C’est un drôle de petit bonhomme.

Physiquement il ressemble toujours beaucoup à son frère, et pourtant il est aussi complètement différent. Pour le caractère, et bien…c’est l’inverse! lol

Je suis complètement fan de ce petit bonhomme. Et je sais aussi que je fais déjà des concessions que je n’aurais pas faite pour Gabi :S
On peut dire que j’ai appris de mes erreurs. Certainement également un peu le « syndrome du petit dernier ».
Et puis deux caractères complètements différents, avec des envies et des besoins différents. Alors forcément il faut bien s’adapter.

 

6 mois de nuits en pointillés. Qui aurait cru que je pouvais tenir ce rythme là. Que je finirais par « accepter » de ne pouvoir dormir que 2h d’affilées. J’ai fait une nuit de 6h il y a 3 mois. Vraiment 6h, sans interruption. La précédente remontait à….piou…je ne sais même plus.
Je n’espère même plus pouvoir dormir d’avantage. Je ne me projette plus. Un jour il dormira, j’espère dans pas trop longtemps. Mais j’évite de me plaindre, chaque fois que je me suis dis que ça ne pouvait pas être pire, Valentin a divisé par deux mon temps de repos 😉
Quand on dit que c’est un marathon…
Parfois je me dis que je ferais mieux de préparer celui de Paris 😉

6 mois d’allaitement. Je suis contente de moi. Je n’étais pas sur d’y arriver même si je l’espérais et que j’ai fait tout ce que je pouvais pour. J’espère n’être qu’à la moitié du chemin.

6 mois exclusivement à m’occuper de Valou, de ma famille, de la maison. Ajouté aux 2 mois de congés pré-natal, cela fait 8 mois que je n’ai pas travaillé. 8 mois avec une vie sociale au minimum. Y’a des jours ou ça me file le bourdon, le cafard, le vertige. Même quand je fais des choses – rangement, ménage, préparation des repas, déménagement des meubles –  j’ai l’impression d’être « une glandeuse », « une feignasse ». Alors que je suis plutôt indulgente avec les autres mamans qui s’arrêtent, avec les personnes aux chômages, avec ceux qui restent chez eux, je vis assez mal la situation. Je ne sais pas quand je retournerais au boulot et ça me donne le tournis. Et si je finissais pas ne pas bosser pendant plus d’un an?
Je me répète que j’ai de la chance de pouvoir profiter de mon bébé. J’aurais quand même préféré que les choses soient différentes…
Quand j’ai l’occasion de parler à un adulte, autre qu’Alex, je suis très bavarde. Encore plus que d’habitude! Imaginez les pauvres vendeurs de porte à porte, ils ont bien du mal à s’enfuir!

6 mois de bisous, de câlins, de tendresse, d’amour fou. Et tant d’autres choses.
6 mois à 4.
6 mois de Valentin.

 

Je ne sais pas comment conclure ce billet.
Peut être parce que ça fait déjà 6 mois, mais que ça ne fait QUE 6 mois.
Et que l’aventure continue 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s