6 mars : journée de larmes

Déroulement un peu différent des autres jours. Outre les visites habituelles (repas, ménage, tension, prise de sang, etc.) j’ai le droit également aux visites de préparation à la césarienne. Explication pour la douche à la Bétadine, du programme du lendemain, passage de la tondeuse à l’endroit stratégique…

 

Beaucoup de larmes.
Beaucoup de peurs également, tant pour Alex que pour moi.

Et de la colère. Je suis hallucinée du nombre de personne qui me disent qu’une césarienne ça ne change rien, que c’est la même chose qu’un accouchement par voie basse. Surtout sortant de la bouche du personnel médical. Ben non les gens, c’est pas du tout la même chose. Une césa c’est une opération avec tout ce que cela implique. Un accouchement c’est quelque chose de prévue par la nature (même si extrêmement encadré actuellement, et carrément pas naturel dans certain hôpitaux trop pressés). Et dans notre cas, une césa implique encore un peu plus de difficultés. Comment peut-on oser me dire que ce n’est pas grave ????

 

Alex et moi avons beaucoup discuté, nous nous sommes consolés mutuellement. Même si rien ne peut vraiment nous consoler. Il va nous falloir traverser cette épreuve, et ensuite il faudra du temps pour « faire avec ». Je doute d’accepter un jour tout cela : de ne pas connaitre un accouchement par voie basse (ça peut sembler dérisoire, mais c’est une vraie frustration. C’est aussi le sentiment de ne pas être normale.), de ne pouvoir passer que quelques seconde avec mon bébé à sa naissance, de ne même pas pouvoir le prendre dans mes bras (j’aurais les bras attachés, protocole de césa). Et cette grande inconnu : quand pourrais je le revoir ?

J’ai peur de ne pas réussir en si peu de temps à mémoriser son visage. J’ai peur de ne pas savoir lui dire à quel point je l’aime. J’ai peur qu’il n’aille pas bien et de ne pas être auprès de lui.

Alors oui il y a des choses plus graves dans la vie. Mais sans dec, il y en a de tellement plus simple. Pourquoi faut-il que nous on cumule ? Et comment peut on oser me dire que ne pas pouvoir être avec mon bébé n’est pas grave ?????

 

Alex a été se promener un peu l’après midi, prendre l’air. Moi je me suis reposée. Ca nous a fait du bien sans nous en faire vraiment.

 

J’ai eu un nouveau monito ce soir : encore des contractions toutes les 3 minutes, pendant plus d’une heure. Et puis plus rien. Ca fait trois jours que c’est comme ça. (avant le monito je n’ai pas eu de contraction)
J’ai demandé à être de nouveau examiné. A priori le col n’a pas bougé. Je dis « à priori » car la sage femme ayant fait l’examen trouve que c’est très bien que j’ai une césarienne ! (je ne veux pas être méchante, mais j’espère qu’elle en aura une, elle comprendra peut être !) Elle n’a de toute évidence aucune envie que j’accouche cette nuit. Bref si le col avait été favorable pour un déclenchement raisonnable, je doute qu’elle me le dirait.
Heureusement il n’y a pas que des personnes comme elle. L’auxiliaire qui s’est occupé de moi aujourd’hui à été adorable et à essayé de façon très douce de me remonter le moral. Elle a d’ailleurs contacté les deux personnes qui devraient être au bloc avec moi demain et prendre en charge Valentin après sa naissance, pour nous permettre de passer le maximum de temps avec lui. Peut être que je pourrais l’avoir un peu avec moi en salle de réveil (mais j’y crois pas trop) et surtout si Valentin ne peut pas être avec moi elles feront leur maximum pour qu’il passe le plus de temps possible avec Alex. C’est très important pour nous que Valentin ne parte pas dans la nature comme ça, sans un moment de tendresse avec nous. Autre chose de très important pour nous : avoir des photos de ces quelques minutes. Des photos de Valentin, sans fils, sans capteur, sans cicatrices. Des photos de notre bébé tout neuf. Notamment pour le montrer à son grand frère qui attend avec impatience son arrivée.

 

Maintenant il va falloir que j’aille faire une première douche à la Bétadine.
A partir de minuit je n’ai plus le droit de manger.

Nous allons essayer de dormir. Pour Alex comme pour moi cela risque d’être un peu difficile.

Demain matin réveil à 7h, seconde douche, césa prévu à 8h (mais elle peut avoir lieu à 10h ou midi ou…en fonction des urgences qui se présenterons au bloc). Je ne reviendrais dans ma chambre que plusieurs heures plus tard (césa dure au moins 1/2h, puis 2h en salle de réveil, puis le temps qu’on me remonte dans ma chambre. Et comme dis précédemment, on ne connait pas vraiment l’heure de dépars). Alex de son côté va passer le maximum de temps avec Valentin.
La journée de demain ne sera pas de tout repos. Et nous ne serons pas joignables. Nous essayerons de vous donner des nouvelles rapidement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s